¨
Partagez|

Poison Versatile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Lieutenant de l'Eau Vive
avatar

Messages : 82
Inscrit le : 24/06/2016

Âge : 37 lunes

Lieutenant de l'Eau Vive
MessageSujet: Poison Versatile Sam 25 Juin - 20:36
.Le Somaire.

Post #1 : Sommaire & Introduction

Post #2 : Présentation complète (au moment de l'inscription)

Post #3 : Présentation rapide

Post #4 : Rps - Avant le Voyage

Post #5 : Ecriture - L'événement déclencheur

Post #6 : Ecriture - Pendant le Voyage

Post #7 : Rps - Après le Voyage

Post #8 : Liens détaillés

Post #9 : Galerie des Kits

©Nuage Ephémère.


.L'Introduction.
Alors voilà, comme à priori très peu d'entre vous connaissent mon personnage, j'ai décidé de faire un sujet histoire de vous aider à y voir plus clair, et surtout pour vous montrer son évolution et l'impact qu'on eu certains moments en particuliers sur sa vie.
Ma fiche était déjà bien assez longue comme ça du coup je n'ai pas pu tout exprimer, expliquer... Pour ceux qui attendent un résumer ou des informations supplémentaires (ou juste les curieux ^^), vous tombez bien !
Je vais essayer de mettre régulièrement à jour ce sujet et surtout de varier le contenu (tout en restant autour de mon personnage), pour qu vous puissiez en avoir une bonne vision d'ensemble.
Voilà voilà, bonne lecture !

Qui je Suis ?

Alors je m'appelle Amandine, j'habite en France et j'ai actuellement (24/06/16) 17 ans. Née le 2 décembre (1998) et actuellement en transition entre le lycée et l'université (j'attends mes résultats du bac ><), je souhaite après mon Bac L effectuer un Master (5 ans) en Lettres Modernes.
J'ai une soeur jumelle (née le même jour mais physiquement différente ) qui suite à une hospitalisation refait son année de terminale. Si je le mentionne ici, c'est pour vous prévenir que je passerais beaucoup de temps avec elle en général, et peut-être expliquer de futurs absences ou baisses d'activité.
J'adore écrire et lire et souhaiterais travailler dans une maison d'édition plus tard, ainsi que voir certains de mes écrits publiés ^^.
J'ai un lapin et le cochon d'inde avec lequel il vit appartient à ma sœur (nous avons eu jusqu'à deux lapins et trois cochons d'indes en même temps).
Je suis - de près ou de loin - beaucoup de séries TV (mais regarde très très peu la télé), mes préférés étant Hannibal, Scorpion, Doctor Who, Daredevil, Penny Dreadful et Blindspot. Je souhaiterais passer de plus en plus de temps au cinéma et j'écoute beaucoup de musique (mais peu la radio) ~
J'aime la photographie et entretiens depuis plus d'un an un blog avec ma soeur et une amie et j'envisage de me lancer sur Youtube avec elles.

Bon, je pense que ce bref résumé de mes centres d'intérêts suffira à poser les bases (: !
©Nuage Ephémère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Lieutenant de l'Eau Vive
avatar

Messages : 82
Inscrit le : 24/06/2016

Âge : 37 lunes

Lieutenant de l'Eau Vive
MessageSujet: Re: Poison Versatile Sam 25 Juin - 21:19
Fiche de Présentation:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Lieutenant de l'Eau Vive
avatar

Messages : 82
Inscrit le : 24/06/2016

Âge : 37 lunes

Lieutenant de l'Eau Vive
MessageSujet: Re: Poison Versatile Sam 25 Juin - 21:20




Poison Versatile


Nom : Poison Versatile

Précédents Noms : X ; Boule Versatile ; Nuage Versatile.

Sexe : Femelle

Age : 37 lunes (soit 3 ans)

Rang : Lieutenante

Clan : Eau Vive.

Origine : Solitaire

 
Liens Importants :

Famille (Solitaire) :
Mère
Père
Frère issu d'une portée précédente
Frère issu de la même portée

Famille (Clan) :
Mère adoptive : Fleur de Lotus
Frère de Lait : Pelage d'Automne

Aime : Etoile du Rubis Enflammé.
Physique

Poison Versatile est une chatte blanche au pelage imposant. Elle est assez fine et a les yeux verrons, l'un vert, l'autre mordoré.

Caractère

Prisonnière de ses démons pendant très longtemps, elle commence tout juste à recouvrir et tâchera de vivre réellement, d'accéder au bonheur. Sans toutefois laisser aller ses entraînements et occupations vis-à-vis de son clan. Elle est rêveuse mais réfléchie, déterminée, travailleuse mais surtout discrète et torturée.


Histoire

Elle se sent responsable de la propagation de la maladie qui tua ses parents et ses deux frères. Elle a rapidement été recueillis par le Clan de l'Eau Vive et fini par devenir la lieutenante de son frère de lait, Etoile d'Automne (maintenant Pelage d'Automne). Attirée par le chef du clan des Arbres, Etoile du Rubis Enflammé, elle se referme sur elle-même après la Bataille des Cinq Chemins et soutiens son frère de lait en deuil.
Six lunes plus tard, elle se bat avec un blaireau et est presque tuée. Tombée dans l'eau, elle est rejetée contre une berge lointaine où elle attends la mort. Cette dernière ne venant pas, elle entame une lente guérison, ponctuée de questionnements existentiels et capitaux sur sa vie. Elle décide finalement de sa battre et après plusieurs lunes, prends le chemin du retour.
Elle n'atteindra les terres d’Espérique que quinze lunes après sa disparition.
Rentrée famélique et en mauvais état, elle refuse de prendre du temps pour recouvrir et tâche de rattraper le temps "perdu" en travaillant au bien-être du clan. Malgré tout changée par son voyage, elle voit enfin qu'elle aussi peu avoir droit au bonheur.. Même si la vague-à-l'âme et ses anciens réflexes d'isolements ne sont pas loin.

Autres Liens


PELAGE D'AUTOMNE :
Le frère de lait de la femelle blanche. Ils se connaissent depuis leurs premières lunes ou presque et, bien qu'il ait fallu du temps au rouquin pour apprivoiser Poison Versatile, ils se considèrent comme frères et soeurs et se font confiances.

PELAGE DU CHAOS :
Un ami d'enfance - ils ont été apprentis en même temps - un peu oublié mais qui, à son retour, a su comprendre ce qu'elle avait vécu. Il lui en a voulu, au début, oui. Mais il a ensuite su en saisir toute l'ampleur et depuis, la soutiens activement.

SYMPHONIE D'OBSIDIENNE :
Poison Versatile a eu un jour la chance de tomber sur la lieutenante du clan des Arbres et, à force de discutions, avait découvert en cette dernière une sorte d'alter ego. Elles avaient un passé douloureux, remplis de fantômes, possédaient le même poste au sein de leurs clans respectifs et de nombreuses façons de faire. Comme privilégier le clan aux dépends de sa santé ou même le désir irrépressible de protéger, d'être assez forte pour servir le clan...


SECRET DES LUCIOLES :
Ils se sont connu apprentis mais se sont perdus de vue depuis. Leurs routes ont prit des chemins radicalement différents : un accident et une réorientation pour lui, une montée en grade suivie d'une disparition puis d'une convalescence pour elle.
Mais maintenant que leurs routes se sont à nouveau croisées, qui sait ce que l'avenir leur réserve ?





© Codage par N'E/Poisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Lieutenant de l'Eau Vive
avatar

Messages : 82
Inscrit le : 24/06/2016

Âge : 37 lunes

Lieutenant de l'Eau Vive
MessageSujet: Re: Poison Versatile Sam 25 Juin - 21:28




Mes Anciens Rps





Avec Etoile du Rubis Enflammé

La Rencontre (ICI) :
Résumé
Poison Versatile est attaquée par un blaireau et est rapidement dominée par ce dernier. Flamme de Rubis qui passait non loin intervient, outrepassant la frontière, et sauve la femelle.
Une patrouille s'interpose ensuite et blâme le guerrier, qui est défendue par Poison Versatile.
Chacun repart rapidement de son côté.


La Reconnaissance (ICI) :
Résumé
Ils se retrouvent quelques temps plus tard en terres neutres et se présentent enfin l'un à l'autre.
Ils discutent et partagent un lapin avant de se séparer.
Ils sont amis à la fin de ce rp ~


Amitié/Révélations (ICI) :
Résumé
Le doute s'est installé et les deux chats pensent beaucoup l'un à l'autre...
Ils se retrouvent de nouveau par hasard, en terres neutres. Flamme de Rubis lui apprends que sa compagne jusque là portée disparue a été retrouvée morte et qu'il est de plus devenu le lieutenant de son clan.
(Poison le devient à son tour peu de temps après)
Ils discutent et la discutions s'oriente sur les sentiments de Poison Versatile, qui laisse échapper qu'elle est amoureuse...
Flamme de Rubis cherche à découvrir de qui, en vain, il n'aura finalement pas de réponse claire...





Avec Etoile d'Automne





Rps à Plusieurs

Première Rencontre Amoureuse d'Auto (ICI) : Pelage d'Automne et Chant du Merle.
Résumé :
Pelage d'Automne et Poison Versatile chassent quand ils surprennent Chant du Merle sur leurs terres. Le mâle et la guerrière ennemie se rencontrent et développent des sentiments l'un pour l'autre sus les yeux de Poison Versatile qui ne comprend pas ce qui se joue alors.


Le Secret (ICI) : Etoile d'Automne, Rêve de Lait & Etoile du Rubis Enflammé.
Résumé :
Etoile du Rubis Enflammé et Poison Versatile sont de plus en plus proches mais ne s'avoue encore rien, bien qu'ils puissent commencer à deviner qu'ils partagent les mêmes sentiments l'un pour l'autre.
Etoile d'Automne est en secret le compagnon de la lieutenante du Clan de la Petite Brise.
Les deux "couples" se retrouvent par hasard, ils découvrent alors leurs secrets mutuels (Flamme/Poison voient les deux autres montrer des signes d'affections trop prononcés -ils se pensaient seuls- et Auto et Rêve comprennent que les deux chats ont des sentiments l'un pour l'autre) et promettent de ne rien divulguer.


La Bataille des Cinq Chemins : (ICI)
Résumé :
Où comment un rassemblement inopiné en terres neutres peut tourner en bain de sang..
De nombreux chats outrepassent le code du guerrier et lient des relations avec des chats de clans adverses. Entre alliances et inimitiés, l'équilibre est fragile.
La rencontre est riche en révélations et la chef du clan des Arbres est tuée par une apprentie.




© Codage par N'E/Poisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Lieutenant de l'Eau Vive
avatar

Messages : 82
Inscrit le : 24/06/2016

Âge : 37 lunes

Lieutenant de l'Eau Vive
MessageSujet: Re: Poison Versatile Sam 25 Juin - 21:28
L'événement déclencheur


Le cœur déchiré entre les règles, les conventions et mes envies, je tournais en rond. Je n’avais jamais rien ressenti pour qui que ce soit. Alors, pour un chat d’un autre clan ? Je déglutissais, secouais la tête. Comment pouvais-je seulement y penser ? Je n’avais jusque là pas cru que l’amour m’était possible. Etant maudite, coupable, je ne devais surement plus pouvoir aimer. Ma vie avait été jusqu’alors assez douce. Pas de terribles colères, pas d’amours intenses ou irraisonnés. J’avais été complice des rendez-vous de mon frère. J’avais compris, je m’étais tue.
Mais, moi ? Je ne devais vivre que pour mon clan. C’est ce que j’avais convenu, chaton. Je ne voulais pas rompre mon serment. Pour quoi ? Pour qui ? L’illusion que tout irait bien, que la mort ne frapperait plus ? Elle frappe toujours et le fera encore.
Pour couronner le tout, il avait déjà eu une compagne, retrouvée morte depuis peu. Ses larmes n’étaient pas sèches, le corps pas enterré que je me précipitais à ses pattes. Oui, et j’étais moi, surtout. J’amenais la mort, blessais ceux qui m’étaient proches. Pourquoi donc chercher à me rapprocher encore de lui ? L’amener à la mort !? Non, je ne saurais le supporter. Alors quoi ? Je plus le voir ? Là, mon cœur se serrait et je mettais de côté ses pensées. C’était toujours la même chose, les mêmes mots.
Je voulais l’aimer, je le voulais.  Mais quoi ? Nous avions eu le malheur de ne pas être recueillis dans les mêmes clans et cette frontière, quasi invisible lorsque nous parlions, s’en faisait maintenant ressentir. Adieu à la liberté de mes mots, à ce profond réconfort lorsque j’étais à ses côtés. Venait maintenant l’angoisse, le malaise. C’était mal, et deux fois plus qu’une.
J’avais peur. Peur de franchir la ligne entre la pensée et l’action. Peur d’être désavouée par le clan de nos ancêtres. Ou pire, par ma famille, où qu’ils soient. Je ne voulais pas de blâme supplémentaire. Mais non, je souffrais de ce silence, de ces non-dits. J’aurais fais des folies pour le bonheur d’être à ses côtés. Mais ce n’était pas bien, c’était interdit.
J’avais vu le résultat de ses liaisons inter-clans. Une bataille, rien de moins. Et des morts, tant de blessés… Mon frère avait supporté en silence la mort de sa compagne. Il ne pouvait crier sa peine, il n’avait pas pu veiller son corps. Un des chatons, dans son clan à elle, était mort. Le scénario s’était reproduit, il ne l’avait apprit qu’après-coup. Il n’avait pu être là pour son enfant. La mort attrapa bientôt l’autre, qu’il pu cependant veiller. Mais cette veillée ne racheta pas les autres. Est-ce que je voulais ? Ne pouvoir légitimement crier ma peine ? Vivre dans le secret, la peur, peut-être ?
Mes tourments étaient sans fins. Une boucle qui s’alimentait à mes dépends. Je devais le voir, lui parler pour survivre encore un peu à cette situation. Mais à chaque fois, le démon grandissait, augmentait mes troubles et blessures. Aucune solution ne me venait et, avec le temps, je ne savais plus que faire.
Mon fardeau était d’autant plus lourd que je ne pouvais en parler. Mon frère aurait pu comprendre, oui, peut-être se doutait-il déjà de quelque chose, mais ses tourments étaient déjà si grands !
Je me relevais, époussetais mon pelage et quittais le camp. Ses tourments étaient grands et j’avais à faire, pour le bien du clan. Alors je sortais, partais chasser. Parfois, je parvenais à me perdre dans le travail et mes activités. Et ma sérénité me revenait, me semblait belle. Là, je prenais parfois des résolutions, ou oubliais jusqu’à son existence. Puis je m’arrêtais un instant, et il me hantait à nouveau, mes résolutions oubliées, risibles par leur manque d’efficacité, de consistance.
Je me battais contre une ombre. Toujours là, pas moyen de s’en débarrasser. Sauf qu’une part de moi la réclamais cette ombre, l’acclamais et la remerciais. Comment seulement s’en sortir ? Comment briser ce cercle, quitter cette dualité ?
L’effort me revigora. Je respirais enfin, perçais cette bulle qui m’oppressait. La chasse fut plutôt bonne, pour la saison, mais je m’essoufflais vite. Je n’étais plus au meilleur de ma forme. Cette constatation fit comme un poids et je m’arrêtais, le regard vide, ailleurs. Que m’apportais de bon tout ça ? Il me semblait que mes souffrances étaient plus nombreuses que mes bonheurs et le seraient toujours. Qu’il n’y avait d’issue que le malheur, pour moi. Alors je rentrais vite, ramenant en plusieurs fois le fruit de ma chasse au camp.
Rien à signaler de spécial ces jours-ci. Le soleil se faisait vif et fondait les dernières traces de gel et de neige, mais je craignais toujours des maladies. Je faisais le tour du camp, m’enquérais discrètement de tout à chacun, avant de veiller sur Etoile d’Automne.
Mon quotidien était morose. Mes nuits agitées et mes journées plus encore. Cette nuit-là, le pire arriva. Je me réveillais sur un cri, un «  Non ! » qui me laissa pantoise. Je… Je l’avais tué. Je sortais, aspirais à de l’air frais. Dans l’obscurité de la nuit, agitée, je quittais le camp endormi. Je refusais de retourner dormir… Je ne voulais plus rêver à ça. Jamais plus. Agitée et inattentive, je marchais, la tête basse.
J’étais dangereuse pour les autres. C’était une de mes uniques certitudes. Alors quoi, allais-je égoïstement le mettre en danger ? Je mettais déjà en péril sa réputation, sa loyauté… Allais-je ajouter à cette liste sa propre vie ? Je ne m’en sentais pas capable. Epuisée et perdue, je n’entendis pas les bruits, ne vis pas les signes qui m’auraient alors alertés. Quelques pas plus tard, je tombais sur quelque chose d’étrange. Des traces de pas, très fraiches. Et qui n’appartenaient pas à un chat, non… Mais à quelque chose de plus gros, de peut-être plus redoutable encore.
Je faisais volte-face, mais trop tard, et le blaireau qui avait fait demi-tour pour me suivre me sauta dessus. C’était une femelle, et elle devait avoir des petits, vu sa férocité. Toujours est-il qu’elle voulait me voir morte, et y travaillait efficacement. J’étais fatiguée, peu nourrie ces derniers temps, lasse et maladroite. Mû par l’adrénaline, je tâchais de lui rendre ses coups, sans toutefois y parvenir tout à fait. Je n’aurais pas même été en mesure de la tuer avec mes pleines capacités. Alors je limitais les dégâts. Du sang et des touffes de poils sur les dernières traces de neige. Le spectacle me glaça le sang et je lui échappais un instant, filais, désorientée par un de ses coups. Mais elle avait faim et ne lâcha pas l’affaire. Sonnée, lente, ne reconnaissant pas mes propres terres, je n’étais pas en mesure de lui échapper bien longtemps.
Acculée, je me battais, tâchais de blesser l’animal, lui laisser une marque, un souvenir de moi. Parce que oui, c’était la fin, j’allais mourir.
Le blaireau tenta de me prendre à la gorge, je reculais. Je lui mordais une patte, il m’envoya valser. Et je retombais lourdement et douloureusement. Avant de m’enfoncer dans la fraicheur de l’eau. Je surnageais, haletante. Mais le courant m’emporta et je sombrais dans l’inconscience.
Miraculeusement en vie, pas noyée, j’émergeais contre une berge sableuse. Je tâchais de me relever et m’en trouvais incapable. J’allais peut-être vraiment mourir, tout compte fait…

.N'E.



Code:
<center><div style="margin-bottom:-10px;">[size=18][i][font=Serif][color=#000000][b]Titre[/b][/color][/font][/i][/size]</div><div style="padding:2px;margin:5px;border:1px dotted black;background:white;color:black;width:550px;height:400px;">
<DIV style="overflow:auto;border:1px solid black;width:500px;height:350px;text-align:justify;padding:5px;">
/
</DIV>
[right][size=7][i].[b]N'E[/b].[/i][/size][/right]
</div></center>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Lieutenant de l'Eau Vive
avatar

Messages : 82
Inscrit le : 24/06/2016

Âge : 37 lunes

Lieutenant de l'Eau Vive
MessageSujet: Re: Poison Versatile Sam 25 Juin - 21:28
CONVALESCENCE part 1 :

Lunes 1-2


Je suis réveillée par la faim. Engourdie, le corps à moitié dans l’eau, j’accorde un bref regard aux alentours. De l’eau, du sable mouillée, des arbres et des buissons, plus loin. Je bouge le moins possible et pourtant, mon corps me lance. Il faut que je mange quelque chose. Quelque chose effleure mes pattes arrière et je tressaute, de surprise puis de douleur. Note à moi-même : rester immobile. L’idée de me mettre un poisson sous la dent me réjouit un instant. Seulement, dans ma position et mon état, ce n’est pas gagné. Je soupire, m’affaisse.

Je ne sais pas pourquoi j’essaie. Je n’ai pas pu évaluer correctement l’état de mes blessures, mais ce n’est pas bon. Je gratte la terre pour me hisser. En vain. Essoufflée, je m’arrête. Il va me falloir trouver une autre façon de procéder.
L’aurore me laisse transie et affamée. Je ne compte plus les journées qui s’étirent. Je crois que si je ne mange pas, je mourrais de faim avant de mourir de mes blessures.  Le sang ne coule peut-être plus, mais je suis faible, et elles ne cicatriseront pas dans l’eau.

Je n’ai pas le choix, il me faut manger.

Je tâche de ne pas faire de remous et je me tourne légèrement en grimaçant. Une patte parée, j’attends. J’attends, j’attends. Le sommeil menace de m’emporter mais je lute. Je ne sais pas pourquoi, mais je le sens. Si je ferme les yeux maintenant, ce sera pour la dernière fois. Un poisson passe et je l’agrippe. Il m’échappe presque mais je tiens bon. Je n’en fais qu’une bouchée. Il n’est pas bien gros, mais c’est déjà ça.

Je suis réveillée plus tard par du bruit. Des oiseaux. Dans l’immédiat, je me sens mieux, mais rapidement, mes élancements reprennent. Le blaireau ne m’a pas manquée. Je me hisse légèrement et retombe, à demi sur le sable. Mes pattes arrière touchent l’eau, mais rien de plus. Je sèche au soleil, le sable me collant au poil et, certainement aussi, à mes blessures. J’essaie de m’extirper totalement de l’eau. Mes pattes me portent un instant et je retombe au deuxième pas. Je perds connaissance sur le coup.

La douleur est si forte qu’elle ne me quitte pas et me paralyse. Je n’ai la force que de vivoter. Yeux fermés, j’attends. Ma dernière heure ou le sommeil, je ne saurais le dire.

Le temps passe et je tâche de faire des progrès. Quand la douleur me semble moins forte, je tente quelque chose. Pêcher, principalement. Mais même les poissons que je parviens à attraper, en rampant, ne suffise pas. Je bois peu, de peur que l’eau ne soit contaminée. Mais ai-je seulement le choix ? Je dors et me tue à trouver de quoi me sustenter. Et ainsi pendant des jours et des jours. Mes pensées sont brumeuses, je vois flous. Les températures varient beaucoup et, après une violente averse, je crois entendre des voix. J’ai tout d’abord l’impression qu’elles sont réelles. Les yeux clos, je me concentre sur ma respiration. Je tends les oreilles, tâche de les dénombrer, mais ils sont trop discrets. Ou bien sont-ils immobiles. La tête contre le sable, je remue. Les voix ne se taisent pas et s’amplifient même. Les deux nuits qui suivent sont cruciales, mais je ne le comprendrais que bien après.

J’entends beaucoup de choses, et même des langues que je ne comprends pas. Mes yeux s’ouvrent un instant et je ne distingue rien avant que miles couleurs ne m’assaillent. Je ferme les yeux, elles disparaissent avec moi. Tant et si bien qu’à mon réveil, je ne saurais dire si je me suis endormis ou si j’ai tourné de l’œil.

Je me sens misérable. Mais étonnement, mieux. Les voix ne sont plus, et les choses ont repris leurs couleurs véritables. Je me nourris toujours frugalement, mais je suis moins fatiguée après avoir pêchée que pendant les semaines précédentes. Je fais alors ma toilette, vraiment. C’est compliqué, vu que mes poils, longs, se sont emmêlés et collés à mes plaies. Mais je persiste, et parviens, je le suppose, à me rendre un aspect potable. Vivant, moins maladif.

Je me traîne ensuite et mange. Seulement, je suis incapable de conserver mon repas et, à nouveau fiévreuse, me vide, à peine capable  de m’écarter de la flaque nauséabonde. Le ventre vide et le corps ankylosé, je tâche de me maintenir éveillée. Mes perceptions sont faussées, j’ai l’impression de ne plus rien sentir, d’être à des centaines de queues de renard de là.

Je suis réveillée par la brûlure du soleil contre mon dos. J’essaie de me lever et titube. Ouvrant difficilement les yeux, je m’emploie à retrouver la berge de la rivière, pour boire. C’est laborieux et douloureux, mais j’y parviens. Une fois désaltérée, je vais mieux. Encore faible, je suis choquée – mais pas surprise – par mon reflet. Certaines de mes blessures ne sont pas belles à voir. Elles suintent, même.

Je décide alors qu’il faut essayer quelque chose. Je ne peux pas rester dans cet état. Si je n’essaie pas de me soigner, je ne passerais pas la lune en cours.

Comme revigorée par mon nouveau but, je fais le plein en boitillant de plantes et toiles d’araignées.

.N'E.


CONVALESCENCE part 2 :
(Lune 3-4)
/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Lieutenant de l'Eau Vive
avatar

Messages : 82
Inscrit le : 24/06/2016

Âge : 37 lunes

Lieutenant de l'Eau Vive
MessageSujet: Re: Poison Versatile Sam 25 Juin - 21:29
#7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Lieutenant de l'Eau Vive
avatar

Messages : 82
Inscrit le : 24/06/2016

Âge : 37 lunes

Lieutenant de l'Eau Vive
MessageSujet: Re: Poison Versatile Sam 25 Juin - 21:29


Poison Versatile





Liens Pré-Etablis

Famille (Solitaire) :
Mère
Père
Frère issu d'une portée précédente
Frère issu de la même portée

Famille (Clan) :
Mère adoptive : Fleur de Lotus
Frère de Lait : Pelage d'Automne

Aime : Etoile du Rubis Enflammé.





Etoile du Rubis Enflammé

Le premier et seul chat pour lequel elle a entretenu des sentiments. Mais lui était en deuil au moment de leur rencontre, et elle membre d'un autre clan. Puis lui passa chef, elle lieutenante. Ils se voyaient régulièrement et la profonde amitié qu'elle lui vouait commençait à changer. Mais elle avait peur d'aimer. Sa famille, la première, était morte par sa faute.. Elle était maudite, ne devait pas avoir de proches car à coups sûr, ils disparaîtraient. Alors elle essaya de s'éloigner, de ne se consacrer qu'au bien-être du clan. Au moins, elle évitait et l'humiliation de se faire rejeter et s'assurait de sa sécurité.. Du moins le pensait-elle.
Pendant sa longue disparition, c'est à lui qu'elle pensait, son image et ses mots qui lui donnèrent la force de se battre et la détermination de revenir.
Elle n'a à son retour ni eu la force ni le temps de venir le voir et, bien que décidée à tenter sa chance, cet "oubli" à eu des conséquences et leurs premières rencontres sont houleuses...



Pelage d'Automne

Le frère de lait de la femelle blanche. Ils se connaissent depuis leurs premières lunes ou presque et, bien qu'il ait fallu du temps au rouquin pour apprivoiser Poison Versatile, ils se considèrent comme frères et soeurs et se font confiances.






Pelage du Chaos

Un ami d'enfance - ils ont été apprentis en même temps - un peu oublié mais qui, à son retour, a su comprendre ce qu'elle avait vécu. Il lui en a voulu, au début, oui. Mais il a ensuite su en saisir toute l'ampleur et depuis, la soutiens activement.




Symphonie D'Obsidienne

Poison Versatile a eu un jour la chance de tomber sur la lieutenante du clan des Arbres et, à force de discutions, avait découvert en cette dernière une sorte d'alter ego. Elles avaient un passé douloureux, remplis de fantômes, possédaient le même poste au sein de leurs clans respectifs et de nombreuses façons de faire. Comme privilégier le clan aux dépends de sa santé ou même le désir irrépressible de protéger, d'être assez forte pour servir le clan...





Secret des Lucioles

Ils se sont connu apprentis mais se sont perdus de vue depuis. Leurs routes ont prit des chemins radicalement différents : un accident et une réorientation pour lui, une montée en grade suivie d'une disparition puis d'une convalescence pour elle.
Mais maintenant que leurs routes se sont à nouveau croisées, qui sait ce que l'avenir leur réserve ?




© Codage par N'E/Poisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Lieutenant de l'Eau Vive
avatar

Messages : 82
Inscrit le : 24/06/2016

Âge : 37 lunes

Lieutenant de l'Eau Vive
MessageSujet: Re: Poison Versatile Dim 26 Juin - 17:43
#9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage



Contenu sponsorisé.
MessageSujet: Re: Poison Versatile
Revenir en haut Aller en bas

Poison Versatile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La pirate, cette amie versatile... [Pv]
» Lames suintantes + poison ?
» Poison + Rune protect + Repos = Poison
» Lydia de Sambre ~Un poison sous la forme d'une rose~
» Le poisson-poison : Le Fugu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC New Beginning :: Côté RPGTitre :: Journaux des Personnages :: Clan de l'Eau Vive-