¨
Partagez|

Dreams are like forgotten Thoughts ♦ Secret des Lucioles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

« L'éternelle Flamme de ce fow... »
avatar

Messages : 168
Inscrit le : 21/03/2015

Âge : 39 lunes

« L'éternelle Flamme de ce fow... »
MessageSujet: Dreams are like forgotten Thoughts ♦ Secret des Lucioles Mar 26 Juil - 13:50
Mauvaise Journée


Silence. Éternel silence qui accompagne l'absence. Il n'y a rien de plus écrasant. Rien de plus démoralisant. Et pourtant, il n'y a rien de plus présent non plus. Même le chant des oiseaux n'aide pas à l'étouffer. Même les remous du ruisseau n'aident pas à l'effacer. Même le tonnerre n'aurait pas suffi à l'étrangler. Et Étoile du Rubis Enflammé, bon gré mal gré, se doit bien de l'endurer.

Silence. Éternel silence qui accompagne ses balades matinales. À l'aube d'un jour nouveau, l'enflammé erre déjà sur les territoires. Mais ce jour-là, il n'avait rien de mieux à faire. La pile de Gibier est bien remplie et le camp se porte bien... Du moins, il en a l'impression. Voilà de nombreuses lunes que le malheureux manque un peu à son devoir. Trop distrait, trop ailleurs, trop tout et rien à la fois. Son Lieutenant avait la charge bien lourde, le pauvre... Mais c'était là son devoir, en tant que futur chef, non ? Le Rouquin essayait régulièrement de se déculpabiliser par ce genre de réflexions... Mais le fait est qu'il n'est plus bon à rien. Étoile de Rêve avait dû se tromper en le nommant à sa succession : il n'était pas digne de ce rang, et encore moins capable de l'endosser correctement.

Soudain, le malheureux qui marchait tranquillement sur les terres neutres fait un bond de côté, surpris, dans un petit cri empreint de douleur. Le sang coule sur son épaule. Distrait, il n'avait pas fait attention, et le voilà qui s'écorche l'épaule à une branche cassée tendant fièrement ses épines vers le Rouquin ! Un grognement de colère et de frustration s'élève de sa gorge. Il s'accorde deux ou trois coups de langue sur la plaie, mais le sang ne cesse de s'écouler. En soit, ce n'est rien de très grave, mais il ferait mieux d'aller voir le Guérisseur. Un soupir gonfle ses flancs. Las est le Rouquin. Et d'un pas le plus souple possible pour éviter que les secousses n'aggravent la blessure, le Chef s'en retourne en direction du Camp.

Il lui faut quelques longues dizaines de minutes pour l'atteindre. Le sang a eu le temps de couler sur son beau pelage jusqu'à atteindre ses coussinets. Et il n'arrête pas, malheureusement, de jaillir doucement de l'entaille, sans doute assez conséquente, tout de même. Le Rouquin presse donc un peu le pas, traverse le camp en accordant un signe de tête à ceux qui le saluent respectueusement et gagne la petite clairière adjacente où il devrait normalement trouver Secret des Lucioles. Il annonce son arrivée d'une voix claire, avant de se faufiler dans le tunnel de joncs, prévenant ainsi son irruption dans la clairière :

- Secret des Lucioles ?

Il le salue d'un signe respectueux de la tête lorsqu'il l'aperçoit, avec sa noblesse naturelle.


ϟ Codage par lea-angels ϟ
Paroles en #DF0101
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Guérisseur des Arbres
avatar

Messages : 28
Inscrit le : 23/07/2016

Âge : 36 lunes

Guérisseur des Arbres
MessageSujet: Re: Dreams are like forgotten Thoughts ♦ Secret des Lucioles Mer 27 Juil - 14:43
Secret des Lucioles & Étoile du Rubis Enflammé ▬ dialogue en #660033
Dreams are like forgotten Thoughts


  Solitude.. C'est quelque chose que peu de chats connaissaient. Ils sont presque tous entourés par les leurs, rigolants et parlants entre eux, sans voir celui qui est juste à côté d'eux et qui aimerait bien être dans ce petit groupe au lieu de rester tout seul et se sentir un peu -voir beaucoup- rejeter...

  Secret des Lucioles n'est pas comme ça. Lui, il aime être seul et préfère ça, à être entouré de menteurs et autres. Il faut bien dire que face à vous ils vous flattent mais quand vous n'êtes pas là, les insultes fusent.. Pendant que le matou pensait à cela, il remarqua qu'il pouvait voir. Or, cela n'était possible que lorsqu'il rêve. Il regarda donc autour de lui, essayant de discerné l'endroit où il était malgré la brume qu'il l'enveloppait. Il se leva et commença à marcher et après quelques pas le brouillard se dissipa et le Guérisseur découvrit qu'il se trouvait dans le camp. Mais pourquoi ? se demanda-t-il. Le noireau se retourna et ce qu'il vit le surpris au plus haut point. Le pan de brume se déplaçait, allant de tanière en tanière comme s'il cherchait quelque chose ou quelqu'un. Secret des Lucioles décida de le suivre, plus par instinct qu'autre chose.

  Le brouillard le mena jusqu'à la tanière d'Étoile du Rubis Enflammé. Le Guérisseur y entra sans se poser de question. Il faisait confiance au Clan des Étoiles, après tout c'était eux qui lui avait envoyé cette vision. Secret des Lucioles découvrit un rubis sur le sol de la tanière et lorsqu'il se pencha pour le renifler, quelque chose tomba du haut de l'antre. Le matou surpris recula et découvrit une baie empoisonné. Il leva la tête mais ne vit rien d'étrange et reporta lors son attention sur le rubis et la baie. Celle-ci tournait encore en rond autour la pierre précieuse. Il voulut de nouveau renifler le rubis pour être sûr de ce qu'il avait senti la première fois mais il se réveilla en sursaut dans son antre. Il était de nouveau aveugle...

  Le matou pesta et commença à faire sa toilette, tout en pensant à son rêve. Il fallait qu'il en parle à son Meneur car une chose était certaine, le rubis qu'il avait vu ne pouvait représenter que lui. Mais la baie.. songea-t-il. Le Guérisseur sortit de sa tanière, traversa le petit tunnel de joncs et alla chercher une proie. Il choisit un campagnol qu'il mangea sur place. Une fois celui-ci finit, le noireau se releva et fit le même chemin en sens inverse. Le soleil était maintenant levé depuis un petit moment et il ne voulait pas être prit dans l'agitation habituelle du camp. De retour dans son antre, Secret des Lucioles commença à vérifier ses réserves.

  Il faisait cela depuis un petit moment déjà, lorsqu'un bruissement attira son attention. Depuis qu'il avait perdu la vie, ses autres sens s'étaient aiguisés et maintenant il savait qu'il y avait quelqu'un avant même que la personne ne s'annonce. Le matou laissa sa réserve pour se diriger vers l'entrée de sa tanière, sentant déjà l'odeur du sang.

"Secret des Lucioles ?" miaula-t-on.

  L'intéressé avait reconnu la voix du Meneur. Cela tombait plutôt bien, il allait pouvoir lui parler de sa vision sans être obligé de le chercher partout. Le noireau miaula tout en allant chercher de la mousse imbibée d'eau pour enlever le sang.

- Comment t'es-tu fais cela ?

  Il revient avec la mousse. il s'assit en face d'Étoile du Rubis Enflammé et commença à enlever le sang qui avait coulé le long de la patte du matou roux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

« L'éternelle Flamme de ce fow... »
avatar

Messages : 168
Inscrit le : 21/03/2015

Âge : 39 lunes

« L'éternelle Flamme de ce fow... »
MessageSujet: Re: Dreams are like forgotten Thoughts ♦ Secret des Lucioles Sam 30 Juil - 21:13
Cécité


Le malheureux oublie parfois la cécité de son guérisseur, et il le traite comme n'importe qui d'autre. Cependant, au fond de lui, il se doute bien que le matou n'aurait pas apprécié jouir d'un traitement différent. Ainsi son signe de tête passa-t-il inaperçu et la salutation tombe aux oubliettes. Cependant, le Noir s'affaire aussitôt à aller chercher une boule de mousse imbibée d'eau, rejoignant le Rouquin qui s'arrête à quelques pas.

- Comment t'es-tu fais cela ?

Le Roux se dandine légèrement d'une patte sur l'autre, s'arrêtant dès que le Guérisseur revient et s'assied près de lui. Il hésite une seconde, mal à l'aise d'avouer sa maladresse, puis se dit que de toute façon ils avaient déjà tous remarqué l'égarement du Chef. Ainsi, s'asseyant à son tour devant le mâle, il se laisse soigner sans un mot, sans une plainte. Il explique en agitant un peu les moustaches, mal à l'aise :

- Eh bien, j'étais distrait... La base d'une branche cassée menaçait le chemin et comme une belle cervelle de souris, je ne l'ai pas manquée. Un incident des plus ridicules, en somme.

La queue du Rouquin balaie le sol comme pour chasser sa gêne, soupirant légèrement de sa bêtise. Il laisse le silence s'installer quelques secondes, le temps pour le Guérisseur de se concentrer un peu sur sa tâche, puis il préfère changer de sujet. Il demande donc amicalement :

- Sinon, comment vas-tu ?

Sous l'oeil mi-distrait, mi-attentif du Rouquin, Secret des Lucioles s'affairait à nettoyer le sang qui avait coulé sur le beau pelage roux. Ce serait toujours plus agréable que de devoir le nettoyer à coup de langue, après tout. D'ailleurs, le Chef trouvait assez hallucinant la façon qu'avait le Noiraud de s'accommoder de sa cécité pour soigner les félins. Cela ne devait pas toujours être facile, sans voir la blessure, non ? Il aurait aimé demander, par pure curiosité, mais le Rouquin avait toujours sagement évité le sujet. Après tout, il ne connaît pas le Guérisseur autant qu'il le souhaiterait, et il n'a pas envie de le blesser ou d'aborder un sujet qui pourrait conduire à cette extrémité. Ainsi préféra-t-il s'en tenir à sa question de pure convenance, visant seulement à faire un peu la conversation. Si les deux félins n'étaient pas spécialement amis, rien ne les empêchait de discuter, après tout.


ϟ Codage par lea-angels ϟ
Paroles en #DF0101
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Guérisseur des Arbres
avatar

Messages : 28
Inscrit le : 23/07/2016

Âge : 36 lunes

Guérisseur des Arbres
MessageSujet: Re: Dreams are like forgotten Thoughts ♦ Secret des Lucioles Mar 2 Aoû - 9:35
Secret des Lucioles & Étoile du Rubis Enflammé ▬ dialogue en #660033
Dreams are like forgotten Thoughts


 Secret des Lucioles ne voyait son Meneur mais il savait que celui-ci se dandinait légèrement d'une patte à l'autre, signe de gêne. Il arrêta dès que le Soigneur revient et celui-ci fit mine de n'avoir rien entendu ou deviné, attendant qu'Étoile du Rubis Enflammé parle. Pourquoi forcer quelqu'un s'il ne veut pas ? À rien.. Voilà pourquoi l'aveugle attendait en silence, assit à côté de lui. Secret des Lucioles sentait bien que le Rouquin hésitait, il semblait mal à l'aise de le lui dire. Le Noireau ne l'encourageait pas à parler et soignait se petite blessure en silence. Finalement, Étoile du Rubis prit la parole.

"Eh bien, j'étais distrait... La base d'une branche cassée menaçait le chemin et comme une belle cervelle de souris, je ne l'ai pas manquée. Un incident des plus ridicules, en somme."

 Le Soigneur ne put s'empêcher de sourire. En effet c'était un accident des plus ridicules. Les moustaches du félins frémirent, signe que le guérisseur essayait de ne pas rigoler. Il avait eut toute sorte de blessures dû à des accidents bêtes mais là. Ce blesser sur une branche cassée ! Le Rouquin soupira et Secret des Lucioles sut que sa queue balayait le sol, montrant sa gêne face à sa bêtise. Le Noireau eut un sourire compatissant et partit chercher des remèdes. La blessure n'était pas grave et il suffisait juste d'appliquer un peu de cataplasme de genêt et de recouvrir avec des toiles d'araignés, au cas où le saignement continuerait. Il trouva rapidement ce qu'il voulait et les apporta près du Meneur. Le silence s'était installé entre les deux félins et cela ne dérangeait pas plus que cela le Noireau. Il avait l'habitude maintenant.. On hésitait à lui parler et lorsque quelqu'un le faisait, il sortait toujours un "T'as vu.." et s'excusait d'avoir dit cela avant de s'éclipser. Cela faisait rager Secret des Lucioles mais il ne montrait rien. Il avait perdu la vue et alors ?! Il restait quand même le même avec ou sans vision !

 Le Guérisseur serra les mâchoires et reporta son attention sur la blessure. Il ne fallait pas qu'il pense à cela, c'était mauvais pour lui. À chaque fois qu'il y pensait, il perdait le contrôle et Secret des Lucioles ne voulait que sa arrive devant Étoile du Rubis Enflammé. Il ne voulait pas que son chef le voit dans cet état là. Petit à petit la folie le rongeait, l'entraînant vers elle, vers la Mort.. Le Noireau avait beau lutter, elle était plus forte et l'entraînait de plus en plus loin dans la noirceur de l'Abysse, le rendant de plus en plus fou chaque jour, profitant de ses regrets  pour le manipuler.. Secret des Lucioles avait longtemps lutté mais cela ne servait à rien.. Autant vivre avec elles, la Folie et la Mort.. Elles l'accompagnent toujours et au moindre faux pas, l'entraînent encore plus loin de la noirceur, alors c'est pour cela qu'il ne devait pas y penser. Il ne doit pas perdre le contrôle et céder à la Folie !

Sinon, comment vas-tu ?

 Le matou continua à appliquer le cataplasme sans rien dire. Il ne savait même pas lui même comment il allait. Avait-il perdu la raison ou était-ce seulement dû à sa solitude ? Secret des Lucioles n'en savait rien, il n'avait pas la réponse à cette question.. Il soupira et prit des toiles d'araignés avec sa patte. Il les mit sur le cataplasme pour éviter que le sang ne coule. En parlant de sang, le Rouquin en avait encore, il le sentait. Le mâle noir prit la mousse imbibée d'eau et de sang et enleva le sang qui était resté sur la patte du Meneur. Une fois les soins finis, Secret des Lucioles se pencha sur la question d'Étoile du Rubis Enflammé.

 Il lui dirait qu'il allait bien. C'était à moitié vrai en faite. Il n'était pas malade, blessé ou autre donc tout allait bien.. En apparence. Mais passons. Secret des Lucioles cherchait maintenant un moyen de dire au Meneur qu'il avait reçu une vision du Clan des Étoiles. Il fallait qu'il lui en parle. Cela le concernait en plus. Le Noireau prit une grande inspiration et se lança.

- Je vais plutôt bien.. mais j'ai eu.. Il hésita à continuer. ..Une vision du Clan des Étoiles. finit-t-il.

 Voilà. Il l'avait dit. Maintenant il ne restait plus qu'à voir la réaction du Rouquin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

« L'éternelle Flamme de ce fow... »
avatar

Messages : 168
Inscrit le : 21/03/2015

Âge : 39 lunes

« L'éternelle Flamme de ce fow... »
MessageSujet: Re: Dreams are like forgotten Thoughts ♦ Secret des Lucioles Mer 3 Aoû - 11:56
Vision


Secret des Lucioles ne peut retenir un sourire lorsque le Rouquin explique sa malencontreuse aventure. Ses moustaches frémissent, il se retient de rire. Le Chef n'y attache guère d'attention. Un petit sourire compatissant naît sur les babines noires et leur propriétaire se lève pour aller chercher des plantes. Étoile du Rubis Enflammé patiente donc, en silence. Il revient quelques instants plus tard, mâchoires serrées. Le Rouquin est un peu surpris mais ne fait aucun commentaire. Qu'est-ce qui l'énerve tant ?

Il se reconcentre sur la blessure et commence à y appliquer un cataplasme. C'est à cet instant que le Rouquin choisit de briser le silence en toute courtoisie, tentant de faire la conversation. Mais le Noir ne répondit d'abord rien. Il se concentra sur sa tâche, longuement, sans ne serait-ce que sembler vouloir répondre. Il soupire, prend des toiles d'araignées et commence à les appliquer sur la blessure. Puis il reprit la mousse à présent d'une couleur rougeâtre et recommence à nettoyer le pelage flamboyant encore tâché de sang par endroit. Mais bientôt, l'excuse des soins ne permet plus à Secret des Lucioles de garder le silence. Il repose la mousse, semble pensif. Le Roux le laisse à ses songes. Puis, après une grande inspiration, il se lance sous l'attention totale du Chef :

- Je vais plutôt bien.. mais j'ai eu... Il hésite. Le Rouquin l'observe, patient, oreilles dressées. ...Une vision du Clan des Étoiles.

Étoile du Rubis Enflammé semble tout à coup fort intéressé. Après tout, leurs ancêtres restaient parfois longuement silencieux, et cette soudaine vision prouvait que leur sort leur importait encore. Pourtant, le Guérisseur semblait hésiter à vouloir en parler, comme si le sujet était délicat. Était-ce une vision particulièrement frappante ? Un avertissement, une mise en garde ? En tous les cas, elle était visiblement troublante pour le Noir. L'enflammé incline donc légèrement la tête, ferme une demi-seconde les yeux puis prends la parole, le ton calme, posé, loin d'exiger une suite ou de forcer la patte :

- J'imagine que pour venir ainsi sur le sujet, tu souhaites m'en parler, Secret des Lucioles. Sache donc que tu as toute mon attention ; je ne prends pas les visions de nos ancêtres à la légère.

Le mâle l'encourage d'un sourire, et s'ils avaient été plus proches, peut-être aurait-il posé sa queue sur son épaule. Mais la distance qu'il y a entre eux est palpable : ils ne sont que membres du même Clan. Un respect mutuel qui les lie et les force à s'entraider, mais rien de très amical là-dedans. Ils restent comme deux étrangers face à face. Deux étrangers fort aimables, certes, mais des étrangers quand même.


ϟ Codage par lea-angels ϟ
Paroles en #DF0101
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage



Contenu sponsorisé.
MessageSujet: Re: Dreams are like forgotten Thoughts ♦ Secret des Lucioles
Revenir en haut Aller en bas

Dreams are like forgotten Thoughts ♦ Secret des Lucioles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mes poèmes (By Dreams-of-poetry)
» Secret War
» Amour secret...
» Le secret de Térabithia
» secret of mana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC New Beginning :: Clan des ArbresTitre :: Le Camp :: Tanière du Guérisseur-