¨
Partagez|

Gipsy - I Live For The Applause

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



Invité.
Invité
MessageSujet: Gipsy - I Live For The Applause Sam 5 Sep - 18:16
Gipsy
▬ NOMS : Gipsy.
▬ SEXE : Mâle.
▬ AGE : 18 lunes.
▬ ORIGINES : Domestique.
▬ FAMILLE : Ses parents, qui habitent non loin. Deux frères.
▬ CLAN : Domestique.
▬ RANG : ///
Caractère

On l’a souvent décrit comme un matou survolté. Son esprit, à l’instar de son corps, bat d’une énergie inépuisable. Son sourire est l’égal de son caractère : taquin, malicieux et amusé. C’est son plus fidèle compagnon. Pourvu d’un humour à toute épreuve, ce domestique aux gouts simples cherche un jeu en la moindre situation. Quelque peu enfantin, son but n’est rien d’autre que s’amuser, toujours et encore. Modeste, pas fier pour deux sous, mais adorant se faire remarquer, cet insupportable félin peut se révéler protecteur et compréhensif. Bien que blagueur et taquin, il sait s’arrêter lorsqu’il le faut, si la situation est tragique. Sa malice le poussera toutefois à persévérer combien même il agacerait, tant que personne n’en devient triste.

Car il tient les larmes en horreur. Lorsqu’il vaut autrui pleurer, c’est plus fort que lui : il doit l’aider, lui rendre son sourire. Comme il le dit si souvent, aucun sourire n’est moche, c’est pourquoi il faut exposer à la vie ses belles dents et mordre méchamment dedans ! Malgré tout, le matou bicolore est dépourvu de patience. Intenable, il ne tient pas une seconde sans bouger, courir, hurler ou plaisanter. C’est un compagnon de jeu agréable, car bon perdant, mais horrible, car endurant. Hélas, il adore se faire remarquer, toujours plus. Que ce soit en bien, comme en mal, il faut qu’il soit au centre de l’attention, des regards, des applaudissements. C’est quelqu’un d’attentionné, mais qui demande tout autant d’attention et d’affection.

Son âme est colorée, belle à souhait, pleine de joie. Vous ne trouverez que difficilement chat plus positif que lui. Si vous avez besoin de réconfort, ne cherchez pas plus loin : il saura vous faire oublier vos ennuis, vous poussant vers l’avant. De gré, comme de force ! Effectivement, Gipsy est quelqu’un de généreux, profondément gentil, loyal, et souriant. C’est, probablement, l’idée qu’on peut se faire d’un bon ami. Du moment qu’on arrive à supporter ses jeux incessants.

Physique

Fermez les yeux. Laissez-vous guider par mes mots. Écoutez sa voix. Souple, aux intonations malicieuses, elle monte facilement dans les aigus sans pour autant paraître féminine, ou ridicule. C’est la voix d’un joueur. Il mâche à moitié ses mots, son visage fendu d’un sourire amusé qui ne le quitte jamais. Ouvrez les yeux. Voyez-vous le chat qui court vers le lointain ? C’est lui. Au premier abord, il n’a rien d’un domestique. Haut sur pattes, vêtu d’un pelage blanc fourni, mais court, le félin est en parfaite santé. Des muscles bien nourris naissent sous sa peau, pas assez usés pour égaler ceux des chats sauvages, mais plus vigoureux que ceux des domestiques lambdas. Il est large d’épaules, impressionnant mais pas imposant, grand mais mince. Ses pattes sont larges, noires sur leur bout, pourvu de griffes courtes, qui ont bien peu servi. Sur sa cuisse arrière gauche, toutefois, on notera qu’une petite cicatrice a dévoré le moindre poil daignant s’approcher. Souvenir d’une de ses nombreuses courses-poursuites avec les félins des bois.

Le voilà qui s’approche, n’est-ce pas ? Observez ses yeux. Avez-vous déjà vu un bleu aussi intense ? Son regard est vif, brillant, coloré. C’est un azur clair, tendre, qui illumine ce qui l’entoure. On en oublierait presque le collier, de la même couleur, qui resserre son étreinte sur son cou. Cet objet ne le gêne pas la moins du monde, cela dit, et il le porte avec fierté, comme un papillon porte ses ailes. Son pas est agile, précis, quelque peu brusque. C’est un félin tout en nerfs, aux réflexes entrainés.

Ce chat blanc aux pattes noires, ce domestique au beau collier bleu dépourvu d’ornements, c’est Gipsy. Celui qui loge entre les abords de la forêt et le centre ville, trop loin pour voir les arbres. Celui qui est le maître de deux grands Bipèdes et de l’un de leur enfant, une jeune femelle amicale. Celui qui vient régulièrement taquiner les félins claniques.


Histoire

Je rejetais brusquement ma tête en arrière. Le monde bascula : le ciel devint l’horizon, le sol, l’invisible. Je dévorais avidement l’air frais, légèrement vicié, de la ville. Le bleu s’étendait partout. Il était mon horizon. Une fine pluie vint humidifier ma fourrure. Le soleil brillait farouchement, proche de sa mort. Au loin, tout juste perceptible, trônait le plus bel arc-en-ciel qu’il m’ait était donné de voir. Un trésor. Je malaxais l’herbe du bout des pattes, mes griffes fermement enracinées dans la terre à présent humide. La pluie s’intensifia. Sans parvenir à éteindre l’astre blanc. Je ris. Mon cœur hurlait sa joie. Sa joie de vivre. L’odeur entêtante de la terre mouillée embauma mon pelage. Je plongeais plus profondément mes pattes dans le sol. Qu’il fait bon d’être en vie !

Je baissais la tête, les yeux gavés de la beauté du monde. Je sortis lentement mes coussinets de la presque boue, sans me soucier de celle-ci. J’aimais la nature. J’aimais le monde. Surtout celui de l’extérieur.

D’un bon puissant, je rejoignis le sommet de la palissade. Du haut de mon perchoir, je pouvais admirer les jardins qui se côtoyaient. Je me léchais les babines, y cherchant quelques larmes célestes. Ce n’était pas ce que je voulais voir. Les yeux fixaient sur un coin de l’horizon, je retins mon souffle. C’est là-bas. La forêt. Le territoire des Clans. J’y allais souvent. Presque tous les jours. J’aimer y roder un peu partout, chasser ce que le destin ramenait entre mes pattes. Les Clans, quels qu’ils soient, détestaient ça. Ils devaient m’avoir en horreur. Je gloussais en contemplant l’horizon d’un air gourmand. Grâce à la nourriture de mes Bipèdes, j’étais fort, et bien nourri. Jamais l’envie de m’emmener chez le véto ne leur avait prit. Et si elle leur venait, je me savais suffisamment débrouillard pour changer de maison. Ainsi, j’étais plus grand que les félins claniques. Certes, ils avaient leurs techniques. Certes, ils étaient plus habiles que moi. Mais j’étais élancé et rapide. J’étais endurant. Parfait pour leur échapper. Les narguer.

J’avais toujours eu une vie aisée et ennuyante. J’étais né de parents domestiques, à trois rues d’ici, vers le centre-ville. J’avais était donné à d’autre Bipèdes, tout comme mes frères. Je n’en avais jamais voulu aux Bipèdes pour ça. Je n’avais pas besoin de famille. Juste des chats.

Car j’aime les chats.

Puis j’avais grandit. Je n’avais rien fait d’autre qu’errer dans les quartiers, trainer avec des voisins, pour revenir à la maison quand bon me semblais. Jusqu’à ce que j’ose mettre une patte dans les bois. Poussé par l’ennuie, ce jour avait bouleversé ma vie, la rendant intéressante. Depuis, ma vie est ainsi. Un jeu gigantesque. Je taquine les chats des Clans. Surtout les plus rigides : c’est les plus drôles.

J’aimais aller taquiner les matous sauvages. J’aimais leur préparer des pièges, discuter malicieusement avec l’un d’entre eux, pour rire, et les taquiner. Oh oui, je les aimais, ces chats de Clans. C’est pour ça que je ne les rejoindrais jamais sans bonne raison. J’aimais ma liberté. J’aimais mon confort. J’aimais les chats qui trainaient dans les rues. Cette ville, cette pollution douçâtre, c’est chez moi. Leur territoire à l’allure d’un terrain de jeu à mes yeux. Il me maintient en forme, et m’amuse. Mais je ne serais pas heureux d’y dormir plus d’une nuit.  

Ma vie est simple. Des courses, des moqueries. Pas de combat, de meurtre, de sang. Je suis un pacifiste. Ou plutôt, je n’aime pas me battre. Je ne connais pas assez de techniques. Mais à quoi bon ? Ils ne me rattrapent jamais. Ou rarement. Ils ont peur de la ville, mon refuge. Alors je recommence. Car j’aime ma vie. Car je les aime.

Car j’aime les chats.

KIT & AUTRE

▬ AVATAR :

Spoiler:
 
▬ SIGNATURE :
Spoiler:
 

▬ RELATIONS DE BASE : Aucune.
▬ AUTRE : Le Kit est un LDD de Flying Pumpkin, trouvable sur ce site (ici).Veuillez me montrer (via MP ou en répondant à ce sujet), l'un de vos derniers RPs/écrits, afin que je puisse juger votre niveau. Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas bien difficile, surtout pour un personnage tel que Gipsy ;3 Et je ne mords pas ♥

Revenir en haut Aller en bas

Gipsy - I Live For The Applause

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» Live your life to death (Featuring Nayki)
» Vive le Naheulband en live !!!!
» XBOX LIVE NHL12
» Ghost in the shell : un remake en live ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC New Beginning :: Côté RPGTitre :: Présentations :: Prédéfinis :: Domestiques-